Le fioul est-il encore une dépense déraisonnable ?

Le fioul est-il encore une dépense déraisonnable ?

Quand on a commencé à se rendre compte que les ressources en charbon allait diminuant et que l’impact de ce même charbon sur l’homme comme sur la nature était plutôt négatif, on a décidé de passer à une autre ressource naturelle, pour ce qui est de l’énergie domestique. Rapidement c’est le fuel qui s’est imposé, au vu des réserves quasi-inépuisables qu’on imaginait dormant sous la croute terrestre. Qu’en est-il aujourd’hui ?

A l’ère écologique

En 2012 lorsque l’on parle d’énergie, on aborde aussitôt la notion, très en vogue, des énergies renouvelables. En effet la conscience écologique a fait du chemin depuis la fin de la décennie 1970, aussi bien en politique que chez monsieur-tout-le-monde. Chacun est donc quelque part préoccupé par l’impact que notre sur-utilisation d’énergie peut avoir au fil des ans sur notre environnement. Cela conditionne de façon très marquée la manière que nous avons aujourd’hui de nous approvisionner en énergie et celle, plus insidieuse mais pas moins révélatrice, que avons de consommer cette énergie.

Energie électrique

Parce que finalement, nous possédons de plus en plus de matériel nécessitant une batterie ou plus simlement un accès à l’électricité : nous sommes complètement dépendants, chez nous comme sur notre lieu de travail, de l’énergie électrique. Or si l’on réfléchit dans différentes sphères, à l’impact que l’électricité d’origine atomique peut avoir sur l’environnement, rares sont ceux qui se posent la question de la réduction, si primordiale pour l’avenir de notre Terre, de notre consommation énergétique.

Le fioul a-t-il encore une place

Considérée comme une énergie polluante, celle que nous fournissent les hydrocarbures n’en est en revanche pas à sa fin. En effet la fin de leur utilisation dans le contexte du chauffage au fuel des maisons particulières n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Ce qui l’est, en revanche, c’est la hausse continuelle des prix du gaz et du pétrole et, par extension, celle du fioul. C’était pourtant l’une des moins onéreuses il n’y a pas si longtemps !

pipeline à la recherche de pétrole

Le problème avec le fuel domestique c’est davantage les fluctuations que subissent régulièrement ses tarifs. Si l’on regarde le graphique ci-desssous, fourni par le site http://www.fioulreduc.com, on se rend compte que ces temps-ci il est à la baisse. C’est plutôt rassurant, même si l’on ne sait pas encore ce que seront demain les décisions des géants du pétrole en matière de tarification ni si l’on va pouvoir compter, sur le long terme, sur une stabilisation politique de la région qui est le cœur de la production mondiale.

cours du fuel

L’avenir nous le dira !