La formation professionnelle demande 32 milliards d’euros

La formation professionnelle demande 32 milliards d’euros

Les entreprises sont nombreuses à proposer une formation professionnelle à leurs salariés, cela engendre donc une dépense non négligeable de 32 milliards d’euros. Cela montre à quel point cette quête de compétences connait un succès grandissant.

Le recours à la formation professionnelle est important pour plusieurs structures

Que ce soit pour conserver un travail ou bénéficier d’un nouvel emploi, la formation pour adultes est au cœur des préoccupations des sociétés. Ces dernières peuvent ainsi former les salariés, ce qui est généralement très attractif notamment sur le long terme. C’est pour cette raison que les grandes entreprises sont nombreuses à mettre en place tout le nécessaire pour que cette soif soit assouvie. Il existe certes quelques disparités puisque les TPE n’ont pas souvent recours à cette formation sans doute à cause d’un manque d’organisation ou d’une méconnaissance sur ce domaine.

Les entreprises s’investissent davantage pour cette formation professionnelle

Dans tous les cas, le succès est général, car ce sont tout de même 32 milliards d’euros qui ont été consacrés à cette branche en 2014 selon les chiffres parus au début du mois de Novembre 2016. Nous apprenons grâce à cette étude que les entreprises financent une bonne partie puisqu’elles ont dépensé 14.3 milliards d’euros pour former les employés. Leur effort est désormais beaucoup plus conséquent par rapport aux statistiques identifiées les années précédentes. Il est important de noter que le gouvernement oblige ces structures à s’investir à hauteur de 2.6% de leur masse salariale. L’étude nous apprend que le pourcentage réel est beaucoup plus élevé, il atteint 3.6%.

Les demandeurs d’emploi ont aussi accès aux différents centres de formation

En seconde position, ce sont les régions qui prennent le relais puis c’est au tour de l’État. Respectivement, l’investissement est de 4.5 et 3.7 milliards d’euros. Si les sociétés se sentent beaucoup plus concernées par cette branche, cela ne semble pas être le cas pour ces deux secteurs puisque les dépenses ont subi une chute considérable notamment pour le gouvernement qui affiche -3.9%. Tous les participants sont acceptés dans les centres de formation. Il peut s’agir de salariés qui souhaitent améliorer leurs compétences ou encore de chômeurs qui espèrent décrocher la perle rare. D’ailleurs, les fonds consacrés aux demandeurs d’emploi ont eu la particularité de connaitre une hausse non négligeable de 2.9%. Cela a permis d’atteindre la somme de 4.81 milliards d’euros.