Comment éviter les désagréments de la création en franchise…

Aujourd’hui, la plupart des grandes entreprises se développent sur le principe des franchises, permettant ainsi à l’entreprise d’augmenter son nombre de points de vente ou encore sa visibilité sur des zones géographiques plus importantes. Ces sociétés font régulièrement appel à des avocats spécialistes de la franchise commerciale afin d’avoir toutes les cartes en main pour le

développement durable de leurs franchises et ainsi éviter certains désagréments de la création en franchise. Mais quels sont véritablement les avantages et les inconvénients de la franchise ?

[amazon_carousel widget_type= »SearchAndAdd » width= »600″ height= »200″ title= »En savoir plus sur la franchise commerciale » market_place= »FR » shuffle_products= »False » show_border= »False » keywords= »franchise » browse_node= » » search_index= »Books » /]

Les avantages de la création en franchise

Ouvrir son entreprise en franchise permet à toute personne qui n’a pas d’idée propre, de concept particulier, de créer sa

exemple d'un réseau de franchise

société avec l’aide d’un franchiseur et d’être juridiquement indépendant. Le franchisé bénéficie ainsi de la notoriété et de la popularité de la marque permettant un démarrage plus facile de l’activité. Mais il profite aussi de la publicité diffusée au niveau national et développe ainsi une clientèle plus facilement. Enfin, une aide constante est apportée par le franchiseur en ce qui concerne la formation continue,  le savoir-faire ou encore les outils de gestion.

 

Les inconvénients du développement à l’aide d’un franchiseur

Quant aux inconvénients de la franchise, ils sont également à prendre en compte.

Au départ, un investissement conséquent doit être apporté pour accéder à la franchise ; contrairement au statut d’entrepreneur indépendant qui ne nécessite qu’un investissement minime et pour lequel il n’existe pas de droits d’entrée.

Enfin, le franchisé n’est pas totalement libre, il est soumis au respect des règles du franchiseur notamment pour le respect des conditions de prix. Il devra donc s’adapter à l’enseigne, respecter la charte graphique ou encore ajuster le point de vente aux exigences du franchiseur mais également participer aux changements du réseau. Le franchisé ne sera donc pas totalement le seul maître à bord.