Est-il possible de défiscaliser un bénéfice dans une autre société ?

Est-il possible de défiscaliser un bénéfice dans une autre société ?

Pour diverses raisons, les entreprises ont besoin d’un environnement moins problématique au niveau de la fiscalité. Elles sont donc nombreuses à se tourner du côté d’une société offshore afin de réduire cet impact.

Comment ne plus être touché par un IS de 36% ?

La France dispose d’un fort impôt qui est de l’ordre de 33% pour l’IS, mais le taux d’imposition peut rapidement grimper jusqu’à 36% créant ainsi des difficultés financières importantes. De multiples dirigeants aimeraient défiscaliser les bénéfices en ayant recours à une autre structure. Cela est tout à fait possible, mais dans le monde des finances, il est judicieux de suivre quelques règles. La première étape consiste à acquérir des produits par exemple via une société française, mais ils seront facturés à un coût plus élevé pour une autre entreprise installée éventuellement en Angleterre.

Jongler entre les juridictions et les diverses sociétés

À ce moment, il est nécessaire de créer un autre établissement dans une juridiction qui met en avant un environnement attractif en termes de charges et d’impôts. Il faudra par exemple miser sur les Seychelles ou encore Hong Kong, car les atouts sont nombreux. Celle domiciliée à Londres devra effectuer un partenariat avec celle située dans une juridiction attrayante. C’est de cette manière qu’il est possible de refacturer l’ensemble du chiffre d’affaires réalisé par la structure anglaise sans avoir d’imposition. Après avoir suivi toutes les règles énoncées par un expert en société offshore, il sera envisageable d’obtenir un bénéfice défiscalisé.

Un procédé tout à fait légal au vu du droit européen

La société française versera un très faible montant puisque la majorité des sommes dépensées pour l’achat des marchandises aura été effectuée via la entreprise installée dans une juridiction optimisée. Cette dernière peut concerner le Panama, qui a fait la Une de l’actualité pour diverses affaires. Contrairement aux idées reçues, ce fonctionnement est parfaitement légal même si aux premiers abords l’opposé pourrait être visible. Il suffit de se pencher sur le droit européen pour comprendre que ces transactions ne sont pas pénalisées. Il sera tout de même judicieux d’être accompagné par un professionnel dans l’ensemble des démarches afin de ne commettre aucune erreur.

De plus, une personne a parfaitement la possibilité de créer une société dans un pays européen même si elle ne pose pas ses valises en optant pour une habitation principale. Cela est avantageux afin de construire des sociétés-écrans.