Devenir boucher en choisissant la voie de l’alternance est une bonne alternative

Devenir boucher en choisissant la voie de l’alternance est une bonne alternative

Environ 72 000 postes de bouchers seront offerts, d’ici peu. Pour cette raison, les écoles ont du s’adapter à l’offre et à la demande, et leurs formations se sont élargies pour combler les futurs élèves et les employeurs potentiels. 

Boucher, un métier qui recrute

Le secteur de l’agroalimentaire est un métier qui recrute, alors les écoles spécialisées offrent aux futurs bouchers, la possibilité de les accueillir dans des structures adaptées pour les former à la technique de découpe de viande et autres. Pour plus de simplicité, l’école s’est arrangé à ce que certains élèves habitant au loin puissent être hébergés dans une famille d’accueil. Les élèves auront la possibilité de louer une chambre meublée. 

La gare se trouvant à 10 minutes à pied de l’établissement, ce qui est très pratique pour les jeunes. 

Le métier de boucher a été boudé longuement, mais aujourd’hui, il a retrouvé de son éclat. Peut-être est-ce dû aux nombreuses émissions culinaires ? 

L’alternance pour gagner en expérience

Si vous ne souhaitez pas suivre vos études par la voie traditionnelle, vous pouvez choisir l’alternance, grâce à l’école spécialiste dans le domaine de l’alimentation. En passant par ce recours, vous alliez pratique et théorie, ce qui vous apprendra au mieux les techniques et les connaissances du boucher. 

Vous pouvez effectuer un CAP, un BP ou un BTS en alternance. Ce contrat de travail porte à une durée de deux voire trois ans dans certains cas. Vous pouvez le commencer dès 16 ans. Vous serez rémunéré tous les mois, selon un pourcentage du SMIC et selon votre âge. Vous gagnerez en expérience rapidement grâce à cet apprentissage, ce qui est à prendre en considération.

Beaucoup d’employeurs, préfèrent en effet, embaucher un jeune sortant de cette voie, afin qu’il soit opérationnel immédiatement. 

Allier école et entreprise, n’est pas simple mais reste efficace

Effectivement, ce contrat est assez difficile car il associe école et entreprise, ce qui pour certains, paraît impossible. Au fil du temps, l »élève s’habitue aux horaires et au rythme de travail, et la pénibilité s’efface pour faire place à l’autonomie et à la curiosité

Cette voie de l’alternance est plutôt réservée à ceux qui aiment bouger, et qui, s’asseoir pendant des heures devient difficile. Pour vous permettre de réussir à trouver une entreprise, vous devez effectuer les démarches dès le mois de mars. 

Cette façon de poursuivre ses études est efficace pour devenir un vrai professionnel et de se former au mieux pour gagner un salaire.