L’Auvergne, ma resuscitation

L’Auvergne, ma resuscitation

Après avoir vécu à Paris durant de nombreuses années, j’ai eu envie de changer d’air. Comme un ras le bol général de toute cette ambiance. Les gens de la capitale sont pressés, trop pressés. Pour sortir d’ici, difficile de circuler en voiture et les transports en commun sont un vrai supplice. Rester coincé plusieurs dizaines de minutes dans un RER bondé, qui sent les épices et les pieds infectés, ce n’est plus pour moi. Merci, mais j’ai assez donné…

Cela faisait des mois que j’y songeais, et j’ai finalement concrétisé mon envie. J’ai déménagé à Clermont Ferrand il y a quelques jours. Ralala, l’air pur, la nature, les volcans pas très loin, … J’ai l’impression de revivre depuis mon emménagement dans ma maison. Et oui, maison, pas appartement. A Paris, un appartemment de 30m² vaut plus cher qu’une maison de 100m² à Clermont. Où va le monde, je me le demande ?

Pour mon déménagement, j’ai pris le temps de faire les choses. Ma femme m’a beaucoup aidé, avec son sens aigu de l’organisation. En plus, nous avons utilisé un calculateur de volume sur le site d’une agence de location de voitures connue. Nous avons ainsi pu choisir le véhicule idéal pour déménager. Nous n’avions pas énormément de choses à emporter, mais quand même, un frigo et une machine à laver, ça prend vite de la place.

Quel bonheur d’avoir déménagé. Voilà tout pour aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous ma joie de retrouver un peu de verdure et de calme. Lors de ma prochaine intervention, j’essaierai de partager quelques photos des volcans d’Auvergne.