Courir pour retrouver la forme

Courir pour retrouver la forme

Il y a quelques années, les instances sanitaires, relayées par les pouvoirs publics, ont commencé à faire la guerre à ce que l’on a convenu d’appeler la malbouffe. Cette façon de se nourrir héritée des années 1980 et qui consiste à manger des plats préparés en amont, est plutôt pratique pour les gens qui travaillent et qui  n’ont plus le temps, le soir, de se mettre aux fourneaux. Malgré ce côté vite fait bien fait assez pratique, il faut le dire, on s’est vite rendu compte que cette alimentation était bien souvent trop grasse, trop sucrée et finalement, on a décidé de faire machine arrière et de conseiller aux consommateurs de fuir ce type de plats tout prêts, ainsi que leurs additifs et leurs arômes artificiels. Le soucis c’est qu’aujourd’hui une partie de la population occidentale souffre d’obésité, manque de vitamines, bref est mal en point à force de s’être mal nourrie. Une solution s’impose donc : prendre sa santé en main, en mangeant mieux mais surtout en faisant du sport !

Courir, la solution simple et pas chère

Si aujourd’hui le nombre de fast food n’a pas diminué et si de nombreux français s’émerveillent du retour dans nos grandes villes d’un des rois du hamburger américain, on a tout de même vu fleurir dans tous les centre-villes des salles de sport en tout genre, en nombre sans cesse croissant. Certes le phénomène n’est pas nouveau, mais il a pris récemment une ampleur jamais vu, à croire qu’aux années malbouffe succèdent les années corps de rêve. En effet il s’agit autant de dépenser de l’énergie pour se sentir mieux que de maigrir et de se trouver chaque jour plus beau quand on se regarde dans son miroir au sortir de la douche. Pourtant l’inscription à la salle comme on dit a tout de même un coût, surtout si on y ajoute les dépenses liées à l’équipement en vêtements et chaussures de sport.

etirements

La solution la moins onéreuse reste donc la course à pied, qui ne nécessite qu’une bonne paire de chaussures et un short. Or les magasins de sport disposent aujourd’hui de leurs propres marques (que je ne citerai volontairement pas ici) et de produits moins chers que ceux des éternelles grandes marques à trois bandes ou à virgule. De plus la majeure partie d’entre nous possèdent aujourd’hui de smartphones, qui proposent eux aussi des produits adaptés à la pratique de la course, avec des applications qui comptent les kilomètres parcourus, montrent sur un carte le trajet effectué, calculent le rythme de chaque course, voire encouragent le coureur tout au long de son parcours, en musique s’il vous plaît. Pour autant la course, comme tout pratique sportive, ne s’improvise pas : il s’agit en effet de ne pas trop en faire trop vite, de respecter son corps et de ne pas le faire trop souffrir, de progresser doucement mais sûrement, chacun à son rythme. Suivre les conseils de spécialistes de la course est donc non seulement conseillé, mais surtout vivement recommandé.