Charcutier-traiteur : Quelles sont les qualités requises et les formations nécessaires?

Charcutier-traiteur : Quelles sont les qualités requises et les formations nécessaires?

Le charcutier-traiteur est un métier qui exige un savoir-faire remarquable ainsi que de profondes connaissances dans différents domaines. Pour ceux qui sont intéressés par ce métier, voici les qualités dont ils doivent faire preuve ainsi que les formations à suivre.

Les qualités requises d’un charcutier-traiteur

Au début de sa carrière, un charcutier-traiteur est sous les ordres d’un chef cuisinier qui peut lui confier des tâches variées allant du nettoyage de la cuisine à la confection d’un plat original. Il faut donc qu’il fasse preuve de persévérance et de polyvalence.

Pratiquant un métier nécessitant parfois un savoir-faire artistique, le charcutier-traiteur doit disposer d’une grande dextérité manuelle, et ce, que ce soit dans la réalisation d’une pâtisserie ou d’un apéritif.

Un charcutier-traiteur doit aussi savoir travailler en équipe, car il se peut que certaines tâches soient réalisées par plusieurs personnes en même temps. Cela comprend d’autres qualités : savoir coordonner et communiquer convenablement.

Travailler dans le domaine de la charcuterie suppose un contact permanent en contact avec la viande et « le sang ». À ce titre, il est donc important de pouvoir supporter les odeurs de viande ainsi que la vue du sang.

Un charcutier-traiteur peut être amené à travailler tantôt dans des laboratoires, tantôt aux fourneaux. Il faudrait donc qu’il puisse supporter les basses températures (entre 3 et 7 degrés), et les hautes températures (plus de 30 degrés).

En tant qu’acteur majeur dans la vente des produits de son entreprise, le charcutier-traiteur doit aussi avoir la qualité de persuasion d’un commercial. Il doit savoir convaincre et orienter les clients vers les produits les plus adaptés à leurs besoins.

Les formations nécessaires pour devenir charcutier-traiteur

Le métier de charcutier-traiteur nécessite au moins l’obtention d’un CAP « Charcutier-Traiteur » ou « Cuisinier ». Mais pour pouvoir accéder à un statut un peu plus élevé dès le début de sa carrière, il est préférable de disposer d’un BP (Brevet Professionnel) « Charcutier-Traiteur », « Arts de la Cuisine » ou « Cuisinier ». Il s’agit d’un réel plus s’il est possible d’obtenir un Bac Pro « Boucher-Charcutier-Traiteur » ou « Cuisinier ».

Il est également possible de devenir un charcutier-traiteur via un BM (Brevet des Métiers) « Charcutier-Traiteur » ou un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) « Traiteur-Organisateur de Réception ».